Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Cette page examine et compare l'analyse d'une première séance de psychothérapie par différentes Intelligences Artificielles.
Cette analyse concerne notre patiente fictive Julie Dupont (mes excuses pour les éventuelles homonymies...).

Le but est d'illustrer la manière dont les psys et leurs patients pourraient utiliser et bénéficier de ces capacités, ainsi que
d'inviter à la réflexion et au débat sur l'usage de l'I.A. en psychothérapie.

Analyse fonctionnelle SORC

Prompt donné à l'I.A.

Il existe de nombreuses grilles d'analyse fonctionnelle et il n'est pas toujours évident de choisir celle qui va représenter de la façon la plus pertinente et pédagogique les dynamiques et cercles vicieux aux yeux du patient.

Le prompt

Connais-tu la grille d'analyse fonctionnelle SORC ? Si oui, crée un tableau reflétant l’analyse fonctionnelle SORC de la situation de consommation d’alcool de la patiente.

La réponse de Gemini 1.5 Pro :

Analyse fonctionnelle SORC de la consommation d'alcool :

Oui, je connais la grille d'analyse fonctionnelle SORC (Stimulus, Organisme, Réponse, Conséquence). Voici un tableau reflétant l'analyse fonctionnelle SORC de la situation de consommation d'alcool de Julie :

Stimulus (S) Organisme (O) Réponse (R) Conséquence (C)
Stress au travail, anxiété, solitude, fin de journée Pensées négatives ("Je suis nulle", "Je ne suis pas à la hauteur"), tension musculaire, sentiment d'échec, besoin de se détendre Consommer 2 à 4 verres de vin Réduction de l'anxiété, évitement des pensées négatives, sensation de relaxation, amélioration du sommeil.

Explication :

  • Stimulus (S) : Les déclencheurs de la consommation d'alcool sont le stress au travail, l'anxiété, la solitude et la fin de la journée. Ces stimuli activent les schémas précoces inadaptés de Julie et déclenchent des pensées et des émotions négatives.
  • Organisme (O) : Les pensées négatives, la tension musculaire, le sentiment d'échec et le besoin de se détendre sont les variables internes qui influencent la réponse de Julie aux stimuli.
  • Réponse (R) : La réponse de Julie aux stimuli est de consommer 2 à 4 verres de vin.
  • Conséquence (C) : Les conséquences de la consommation d'alcool sont la réduction de l'anxiété, l'évitement des pensées négatives, la sensation de relaxation et l'amélioration du sommeil. Ces conséquences renforcent le comportement de consommation d'alcool et le maintiennent à long terme.

Implications pour le traitement :

L'analyse fonctionnelle SORC permet d'identifier les points d'intervention possibles pour modifier le comportement de consommation d'alcool de Julie :
  • Modifier les stimuli : Identifier et gérer les sources de stress et d'anxiété dans la vie de Julie.
  • Modifier les variables de l'organisme : Travailler sur les pensées négatives et les schémas précoces inadaptés de Julie pour modifier sa perception des situations stressantes.
  • Développer des réponses alternatives : Enseigner à Julie des stratégies de coping plus saines pour gérer le stress et l'anxiété, telles que la relaxation, la méditation ou l'exercice physique.
  • Modifier les conséquences : Aider Julie à prendre conscience des conséquences négatives à long terme de la consommation d'alcool et à identifier des récompenses alternatives pour les comportements sains.

Conclusion :

L'analyse fonctionnelle SORC permet de comprendre les mécanismes qui sous-tendent la consommation d'alcool de Julie et d'identifier les points d'intervention possibles pour modifier ce comportement.

Capture d'écran de la réponse

La réponse de Chat GPT-4o :

Oui, je connais la grille d'analyse fonctionnelle SORC. La grille SORC (Stimulus, Organisme, Réponse, Conséquences) est une méthode d'analyse utilisée pour comprendre les comportements en identifiant les stimuli qui les déclenchent, les caractéristiques de l'organisme (ou de la personne), la réponse comportementale, et les conséquences de cette réponse.

Analyse Fonctionnelle SORC de la Situation de Consommation d'Alcool de la Patiente

Élément Description
Stimulus (S) Déclencheur externe ou interne qui précède le comportement.
  - Fin de la journée de travail.
  - Stress et pression accumulés durant la journée.
  - Pensées anxieuses et négatives liées aux critiques et aux attentes professionnelles.
Organisme (O) Caractéristiques internes et états de la personne qui influencent sa réponse au stimulus.
  - Sentiment de dévalorisation ("Je ne suis pas terrible en fait.").
  - Niveau élevé de stress et d'anxiété ("Je bois un petit peu et ça, ça me détend.").
  - Perception d'incompétence et peur de l'échec ("Je me dis que peut-être qu’au bout d’un moment, ils vont se dire que c’est une arnaque.").
Réponse (R) Comportement observé en réaction au stimulus.
  - Consommation d'alcool, typiquement du vin, en fin de journée ("Je bois du bon vin... un petit peu tous les jours, parce que la journée, après, le soir.").
Conséquences (C) Résultats du comportement qui peuvent renforcer ou affaiblir le comportement.
  Conséquences immédiates :
- Réduction temporaire du stress et de l'anxiété.
- Sensation de détente et de relaxation.
  Conséquences à long terme :
- Risque de dépendance à l'alcool.
- Effets négatifs sur la santé physique et mentale.
- Maintien et renforcement des pensées et comportements d'évitement.

Conclusion

L'analyse fonctionnelle SORC de la situation de consommation d'alcool de Julie révèle que ses comportements de consommation sont principalement déclenchés par des stimuli externes et internes liés à son stress professionnel et ses pensées négatives. Les caractéristiques internes de Julie, telles que son sentiment de dévalorisation et son niveau élevé d'anxiété, influencent fortement sa réponse comportementale (consommation d'alcool). Les conséquences immédiates de ce comportement (réduction du stress) renforcent ce comportement, malgré les conséquences négatives à long terme (risque de dépendance et effets sur la santé).

En utilisant cette grille d'analyse, le thérapeute peut mieux comprendre les dynamiques de la consommation d'alcool chez Julie et travailler sur des interventions visant à modifier les stimuli, à changer les perceptions internes, et à développer des alternatives saines pour gérer le stress et l'anxiété.

Capture d'écran de la réponse

Votre avis sur cette réponse de l'I.A

Votre avis est précieux ! Merci de nous faire un retour sur cette expérimentation :-)

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

origin

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page