Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

SORC ou les cercles vicieux

Le SORC

  • Le S correspond au Stimulus discriminatif qui arrive dans l’environnement du sujet. A ce moment-là, ce stimulus va être ressenti par l’organisme = situation dans laquelle un problème existe.
  • Le O correspond à l’organisme. L’ensemble des émotions, sensations corporelles, cognitions apparaissant chez la personne à ce moment-là qui ont un impact sur la probabilité d’apparition du comportement problème. Ce stimulus va être interprété grâce à la cognition mais également ressenti par les émotions, des manifestations physiologiques. Cela entraine une action, une réponse.
  • Le R est la réponse. On a perçu un stimulus, on a eu une certaine émotion et ça nous amène donc à proposer une réponse visible (comportement) à ce stimulus. Cette réponse va être suivie d’une conséquence.
  • Le C correspond à la conséquence (⇒ facteur de maintien). Le comportement est émis dans un but, certaines conséquences au comportement vont souvent le renforcer, ce qui explique qu'il se maintient.
Ce modèle permet de rendre compte des types de comportements involontaires suite à un stimulus discriminatif. Il permet aussi de prendre en compte les comportements opérants, volontaires. On peut donc étudier ces deux sortes de comportement avec le SORC.
 
  • Je vois une araignée devant moi (situation),
  • Je me dis Oh mon dieu, je vais être piqué ! (cognition),
  • Je vais avoir peur (émotions),
  • Je vais avoir des palpitations (organisme),
  • Je vais fuir (conséquence = comportement).

Le modèle des Cercles vicieux

Il s'agit de l'adaptation du modèle SORC par Charly Cungi.

On a une situation déclenchante (équivalent du stimulus dans le SORC) qui va amener le patient à avoir certaines pensées, du coup l’individu va avoir sentir des émotions qui vont lui faire avoir un certain comportement qui aura des conséquences. C’est la même idée que le SORC.

C’est assez simple et le patient comprend assez vite le fonctionnement : il peut donc très vite analyser son comportement lui-même.
Une fois que le comportement est renforcé, la cognition et la réponse vont être plus rapides, pour devenir au final automatique.

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page