Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

La restructuration cognitive

Introduction

Aaron Beck qui a développé les techniques de restructuration cognitive dans les années 70. A la base il était psychanalyste et proposait à ses patients la technique d’associations libres. Il trouvait qu’il y avait souvent discordance entre l’expression verbale et non verbale de ses patients. En les interrogeant, il se rend compte que les patients vivent des processus cognitifs en parallèle de ce qu’ils racontent. Les pensées, les images relèvent du champ du préconscient, elles sont présentes, mais elles ne deviennent conscientes que si l’on porte délibérément l’attention sur elles. Ce travail était le début d’un travail de restructuration cognitive.

Nos cognitions nous affectent

La psychologie scientifique a confirmé la validité de la célèbre phrase d’Épictète :
Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses,
mais les jugements qu’ils s’en font.

Formulée de façon plus moderne cela signifie que : ce n’est pas l’événement en soi qui est comme ci ou comme ça, mais c’est la représentation qu’on s’en fait.

Le traitement de l’information s’organise de la façon suivante : le stimulus est perçu par la mémoire sensorielle. Il se dirige vers la mémoire à court terme (MCT) et la mémoire à long terme (MLT) avant d’arriver dans le cerveau pour des applications diverses.
Il s'effectue dans ce processus un traitement de l’information : sélection, encodage, stockage puis récupération de l’information. C’est un processus à la fois actif et subjectif. Le traitement de plusieurs personnes face à un même stimulus va être différent selon la personnalité, le vécu, l’état émotionnel…

La cognition est donc cruciale car elle renvoie à des pensées et images mentales dont on est pas forcément conscient à moins de se concentrer sur elles, mais qui agissent malgré tout.

L'idée est donc de s’attaquer aux schémas cognitifs, aux croyances dysfonctionnelles pour tenter de les modifier ou les assouplir.
Attention de ne pas confondre avec la remédiation qui suppose qu’il y a un déficit cognitif à la base et qui n’est pas propre aux TCC (mais plutôt à la neuropsychologie).

On distingue 3 variables cognitives :

L'émotion au service de la cognition

Aaron Beck dit que l’émotion est la voie royale vers la cognition.
C’est souvent en interrogeant un patient sur l’émotion qu’on retrouve sa cognition.
 

Objectifs de la thérapie cognitive

Il faut prendre conscience du discours intérieur qui précède ou accompagne un comportement ou une émotion (= fruit du traitement de l’information). Il faut également réfléchir aux filtres et biais cognitifs (= remise en question des croyances).
Il y a une part d’erreur dans notre façon de voir et vivre les choses.

On doit pouvoir modifier ces pensées automatiques en trouvant des pensées alternatives qui permettront en conséquence une amélioration des émotions et des comportements (puisqu’il y a interaction constante entre pensées, émotions et comportements).

L’idée est d’assouplir la manière de réagir aux situations, du coup on va favoriser d’autres pensées et ainsi d’autres émotions et d’autres stratégies comportementales.

Les 3 étapes de la restructuration cognitive sont :
  1. Identifier les cognitions et pensées automatiques
  2. Réfléchir aux biais cognitifs
  3. Modifier les cognitions dysfonctionnelles en trouvant des pensées alternatives.
Fondamentalement, la restructuration cognitive ne vise pas tant à remplacer des pensées dysfonctionnelles par des plus adaptées, mais, d’un point de vue processus à :
acquérir la capacité à décentrer et se dissocier de ses pensées.

Sources

Les informations de cette page sont une synthèse inspirée notamment des sources suivantes :
  • Cours de licence de Psychologie (L2) de Mme Patricia Tassi, Université de Strasbourg, année 2014-2015.
  • Cours de licence de Psychologie (L3) de Mme Fanny Reder et Aurélie Fritsch, Université de Strasbourg, année 2015-2016.
Etudiant responsable de cette page et synthèse : Matthieu FERRY

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page