Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Cette page examine et compare l'analyse d'une première séance de psychothérapie par différentes Intelligences Artificielles.
Cette analyse concerne notre patiente fictive Julie Dupont (mes excuses pour les éventuelles homonymies...).

Le but est d'illustrer la manière dont les psys et leurs patients pourraient utiliser et bénéficier de ces capacités, ainsi que
d'inviter à la réflexion et au débat sur l'usage de l'I.A. en psychothérapie.

Congruence du non verbal avec le contexte

Prompt donné à l'I.A.

L'une des perspectives les plus intéressantes du point de vue de la clinique est celle de mettre en perspective l'analyse du non-verbal au regard du verbal, du contexte de ce qui est énoncé afin de voir si les deux sont congruents ou discordants. La résolution de l'image fournie est suffisament élevée pour faciliter l'analyse (1400 x 1800px). Pour contexte, la patiente parle ici de sa consommation d'alcool qu'elle qualifie de "passion pour l'oenologie".

Le premier prompt



Voici l'expression de la patiente au moment où elle dit "Ben, je sais pas si c'est une activité...". Que peux-tu dire de son expression émotionnelle dans le contexte de son propos ?

La réponse de Gemini 1.5 Pro :

Analyse de l'expression émotionnelle :

L'expression de la patiente, combinée à son propos "Ben, je sais pas si c'est une activité...", suggère une émotion complexe et potentiellement ambivalente.

Indices d'amusement ou de légèreté :

  • Sourire large : Le sourire large avec les dents apparentes est un signe typique de joie, d'amusement ou de légèreté.
  • Yeux plissés : Les yeux plissés aux coins externes renforcent l'expression de joie et d'amusement.
  • Tête légèrement inclinée : La tête légèrement inclinée peut indiquer une attitude joueuse ou taquine.

Indices d'hésitation ou de gêne :

  • Regard de côté : Le regard dirigé de côté pourrait suggérer une certaine hésitation ou gêne à partager ce qu'elle s'apprête à dire.
  • Lèvres légèrement pincées : Les lèvres légèrement pincées pourraient indiquer une retenue ou une tentative de contrôler son expression.

Interprétation dans le contexte :

La phrase "Ben, je sais pas si c'est une activité..." suggère que la patiente s'apprête à parler d'un comportement ou d'une activité qu'elle considère comme potentiellement inappropriée ou embarrassante. Son expression faciale, mêlant amusement et hésitation, renforce cette hypothèse. Il est possible qu'elle ressente un mélange d'émotions :

  • Amusement : Elle pourrait trouver une certaine ironie ou un aspect humoristique dans son comportement.
  • Gêne : Elle pourrait se sentir gênée ou honteuse de partager ce comportement avec le thérapeute.
  • Ambivalence : Elle pourrait être ambivalente quant à son comportement, reconnaissant à la fois ses aspects positifs et négatifs.

Remarques :

  • L'interprétation de l'expression émotionnelle est subjective et dépend du contexte de la séance.
  • Il est important de ne pas tirer de conclusions hâtives et d'explorer avec la patiente les émotions qu'elle ressent.

Conclusion :

L'expression de la patiente suggère une émotion complexe et ambivalente, mêlant amusement et hésitation. Cela pourrait indiquer qu'elle s'apprête à parler d'un comportement qu'elle considère comme potentiellement inapproprié ou embarrassant.

Capture d'écran de la réponse

L'I.A. n'ayant pris en compte comme contexte que la phrase que je lui donne et non le moment de la séance à laquelle elle se réfère, je précise ma demande avec un second prompt. L'analyse devient alors extrêmement pertinente ! Qu'en pensez-vous ?

Le second prompt

En regardant la retranscription de la séance, de quoi parle la patiente ensuite ? Enrichis ton analyse précédente au regard de ce contexte.

Analyse enrichie avec le contexte :

En regardant la retranscription, la patiente poursuit en disant :

Mais, ben, depuis que mon entreprise, elle marche bien, je bois un petit peu et ça, ça me détend.

Enrichissement de l'analyse :

Le contexte de la consommation d'alcool éclaire davantage l'expression émotionnelle de la patiente. L'amusement initial pourrait être interprété comme une tentative de minimiser ou de banaliser son comportement, tandis que l'hésitation pourrait refléter une certaine ambivalence ou une prise de conscience des aspects problématiques de sa consommation.

  • Mécanisme de défense : Le sourire et l'amusement pourraient servir de mécanisme de défense pour masquer des émotions plus difficiles, telles que la honte, la culpabilité ou la peur du jugement.
  • Ambivalence : La patiente pourrait être consciente que sa consommation d'alcool est excessive ou problématique, mais elle pourrait également en apprécier les effets relaxants et anxiolytiques.
  • Recherche d'approbation : Le sourire pourrait également être une tentative de se montrer sous un jour positif et de gagner l'approbation du thérapeute.

Implications pour le thérapeute :

  • Explorer l'ambivalence : Le thérapeute devrait explorer l'ambivalence de la patiente face à sa consommation d'alcool, en l'aidant à identifier les avantages et les inconvénients de ce comportement.
  • Valider les émotions : Le thérapeute devrait valider les émotions de la patiente, y compris la honte ou la culpabilité qu'elle pourrait ressentir par rapport à sa consommation d'alcool.
  • Éviter le jugement : Il est important que le thérapeute évite de juger la patiente pour sa consommation d'alcool, car cela pourrait renforcer sa résistance et l'empêcher de s'ouvrir.
  • Explorer les motivations : Le thérapeute devrait explorer les motivations de la patiente à consommer de l'alcool, telles que le stress, l'anxiété ou la solitude.

Conclusion :

Le contexte de la consommation d'alcool enrichit l'analyse de l'expression émotionnelle de la patiente, en soulignant l'ambivalence et les mécanismes de défense potentiels. Le thérapeute devra explorer ces aspects avec la patiente pour l'aider à comprendre ses motivations et à modifier son comportement si

Capture d'écran de la réponse

La réponse de Chat GPT-4o :

Sur cette image, la patiente présente une expression émotionnelle positive. Voici une analyse détaillée de son expression dans le contexte de son propos :

Expression Émotionnelle

1. Expression Faciale :

  • Sourire : La patiente affiche un sourire large et sincère, qui atteint les yeux. Cela indique qu'elle éprouve une émotion positive.
  • Yeux : Ses yeux sont légèrement plissés, ce qui renforce l'authenticité de son sourire (signe de sourire de Duchenne).

2. Posture et Attitude :

  • Posture Détendue : La patiente semble détendue et à l'aise. Son corps et sa tête sont légèrement tournés, suggérant une interaction agréable et détendue.
  • Inclinaison de la Tête : Légère inclinaison de la tête vers la gauche, ce qui peut indiquer un intérêt ou une ouverture dans la conversation.

Contexte de son Propos

Propos de la Patiente : "Ben, je sais pas si c'est une activité..."

Analyse dans le Contexte

  • Émotion Positive : Le sourire et l'expression générale de la patiente suggèrent qu'elle se sent à l'aise et peut-être même amusée ou légère à ce moment de la conversation.
  • Légère Incertitude : Bien que ses paroles indiquent une incertitude ("je sais pas si c'est une activité"), son expression faciale positive peut signifier qu'elle prend cette incertitude avec humour ou légèreté. Cela peut également indiquer qu'elle partage quelque chose de personnel ou de léger, potentiellement une activité qu'elle trouve agréable mais qui n'est pas communément perçue comme une "activité" dans un sens traditionnel.

Conclusion

L'expression émotionnelle de la patiente est positive et détendue. Elle sourit largement et semble à l'aise. Dans le contexte de son propos, cette expression suggère qu'elle aborde le sujet avec légèreté et peut-être une pointe d'humour. Cela pourrait indiquer qu'elle se sent en confiance et à l'aise pour partager des aspects personnels ou des réflexions informelles lors de la séance.



L'I.A. n'ayant pris en compte comme contexte que la phrase que je lui donne et non le moment de la séance à laquelle elle se réfère, je précise ma demande avec un second prompt.

Le second prompt

En regardant la retranscription de la séance, de quoi parle la patiente ensuite ? Enrichis ton analyse précédente au regard de ce contexte.

En regardant la retranscription de la séance, après avoir dit "Ben, je sais pas si c'est une activité...", la patiente continue en parlant de sa consommation d'alcool comme moyen de gestion du stress, ce qui est une révélation personnelle importante et potentiellement délicate. Voici le dialogue qui suit :

Propos de la patiente :

  • "Mais, ben, depuis que mon entreprise, elle marche bien, je bois un petit peu et ça, ça me détend."

Analyse Enrichie

Expression Émotionnelle

**1. Expression Faciale :

  • Sourire : La patiente affiche un sourire large et sincère, atteignant les yeux, ce qui indique une émotion positive.
  • Yeux : Les yeux légèrement plissés renforcent l'authenticité du sourire.

**2. Posture et Attitude :

  • Posture Détendue : La patiente semble détendue et à l'aise, avec une légère inclinaison de la tête vers la gauche.

Contexte de son Propos

Propos de la Patiente :

  • "Ben, je sais pas si c'est une activité..."
  • Suit immédiatement : "Mais, ben, depuis que mon entreprise, elle marche bien, je bois un petit peu et ça, ça me détend."

Analyse dans le Contexte

  • Émotion Positive : La patiente exprime une émotion positive et détendue, ce qui peut indiquer qu'elle se sent à l'aise et en confiance à ce moment précis de la conversation.
  • Révélation Personnelle : Bien que la patiente parle de sa consommation d'alcool, qui est un sujet potentiellement délicat, son expression faciale suggère qu'elle aborde ce sujet avec une certaine légèreté ou qu'elle tente de minimiser l'importance de cette révélation. Cela pourrait être un mécanisme pour rendre la conversation plus facile ou moins embarrassante.
  • Contraste entre le Sujet et l'Expression : Il est notable que, malgré la nature potentiellement préoccupante de son propos (consommation d'alcool pour gérer le stress), son expression reste positive. Cela pourrait indiquer qu'elle ne perçoit pas encore pleinement les implications de son comportement, ou qu'elle essaie de le présenter de manière moins grave pour tester la réaction du thérapeute.

Conclusion

L'expression émotionnelle positive de la patiente contraste avec la nature potentiellement préoccupante de son propos sur la consommation d'alcool. Elle semble à l'aise et en confiance pour partager cette information, ce qui est un signe positif de l'alliance thérapeutique. Cependant, le sourire et l'attitude détendue pourraient également indiquer une minimisation ou une rationalisation de son comportement. Le thérapeute pourrait voir cela comme une opportunité pour explorer davantage ce comportement de gestion du stress, tout en maintenant une approche empathique et non-jugeante pour encourager la patiente à s'ouvrir davantage sur ses sentiments et ses stratégies d'adaptation.

Capture d'écran de la réponse

Votre avis sur cette réponse de l'I.A

Votre avis est précieux ! Merci de nous faire un retour sur cette expérimentation :-)

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

origin

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page