Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Cette page examine et compare l'analyse d'une première séance de psychothérapie par différentes Intelligences Artificielles.
Cette analyse concerne notre patiente fictive Julie Dupont (mes excuses pour les éventuelles homonymies...).

Le but est d'illustrer la manière dont les psys et leurs patients pourraient utiliser et bénéficier de ces capacités, ainsi que
d'inviter à la réflexion et au débat sur l'usage de l'I.A. en psychothérapie.

Difficultés avec ces métaphores thérapeutiques

Prompt donné à l'I.A.

Dès que l'on effectue de la normalisation et de la psycho-éducation, l'emploi de métaphore est fréquent et souvent utile. Toutefois il s'agit de vérifier qu'elles parlent à la personne. Certains type de fonctionnement, comme le spectre autistique, les rends parfois dures à comprendre.

Le prompt

Compte-tenu des hypothèses sur les caractéristiques et troubles potentiels de Julie, quelles pourraient être les difficultés avec ces métaphores ?

La réponse de Gemini 1.5 Pro :

Difficultés potentielles avec les métaphores :

Bien que les métaphores et analogies puissent être utiles pour rendre la thérapie plus accessible, il est important de prendre en compte les caractéristiques et les troubles potentiels de Julie pour éviter les malentendus ou les effets indésirables.

Difficultés potentielles :

  • Compréhension littérale : Les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) ou des difficultés de communication peuvent avoir tendance à interpréter les métaphores de manière littérale, ce qui peut entraîner des confusions.
  • Différences culturelles : Les métaphores et analogies peuvent être influencées par la culture. Il est important de s'assurer que les métaphores utilisées par le thérapeute sont compréhensibles et pertinentes pour Julie, en tenant compte de son origine culturelle.
  • Schémas précoces inadaptés (SPI) : Certains SPI, tels que le schéma d'échec ou le schéma d'imperfection/honte, pourraient rendre Julie plus sensible aux métaphores qui évoquent l'échec, la faiblesse ou l'inadéquation.
  • Pensées automatiques négatives : Les métaphores peuvent déclencher des pensées automatiques négatives chez Julie, telles que "Je suis perdue", "Je suis coincée dans un marécage" ou "Je ne suis pas à la hauteur".

Exemples :

  • La métaphore de Google Maps pourrait être déroutante pour Julie si elle a des difficultés avec l'orientation spatiale.
  • La métaphore de la "montagne du stress" pourrait renforcer son sentiment d'impuissance et de désespoir.
  • La métaphore des "vertes prairies de l'accomplissement personnel" pourrait sembler irréaliste et inaccessible à Julie, compte tenu de sa faible estime de soi.

Recommandations pour le thérapeute :

  • Expliquer les métaphores : S'assurer que Julie comprend le sens des métaphores et analogies utilisées.
  • Adapter les métaphores à la patiente : Choisir des métaphores qui sont pertinentes pour Julie, en tenant compte de sa culture, de ses expériences et de ses schémas de pensée.
  • Observer les réactions de Julie : Être attentif aux réactions de Julie aux métaphores et les ajuster si nécessaire.
  • Explorer les pensées automatiques : Explorer les pensées automatiques négatives que les métaphores pourraient déclencher chez Julie et l'aider à les remettre en question.

Conclusion :

Bien que les métaphores et analogies puissent être des outils utiles en thérapie, il est important de les utiliser avec précaution et de tenir compte des caractéristiques et des difficultés de la patiente. Le thérapeute doit s'assurer que les métaphores sont comprises, pertinentes et qu'elles ne renforcent pas les schémas de pensée négatifs de la patiente.

Capture d'écran de la réponse

La réponse de Chat GPT-4o :

Difficultés Potentielles avec les Métaphores pour Julie

Les métaphores et analogies utilisées par le thérapeute sont des outils puissants pour aider à comprendre des concepts complexes. Cependant, compte tenu des hypothèses sur les caractéristiques et troubles potentiels de Julie, ces métaphores pourraient également présenter certaines difficultés. Voici une analyse détaillée des problèmes potentiels :

1. Google Maps et Vue d'Ensemble

Métaphore : Utiliser Google Maps pour visualiser la situation actuelle et les objectifs futurs.

Difficultés Potentielles :

  • Complexité et Abstraction : Julie pourrait trouver cette métaphore trop abstraite ou complexe, surtout si elle éprouve des difficultés de concentration ou de compréhension en raison de son anxiété ou de son stress.
    • Exemple : "Je vais vous expliquer et vous allez me dire si ça fait sens pour vous. Donc, l’idée pour moi c’est lors de notre première séance là, c’est de faire un peu comme une Google Maps de me dire… Bon voilà, Julie, elle est ici."
  • Évocation de l'Échec : Si Julie associe l'usage de la technologie à ses sentiments d'incompétence ("Je suis un peu nulle avec Internet"), cette métaphore pourrait renforcer son sentiment d'échec ou d'insécurité.
    • Exemple : "Oui, ça va. Je suis un peu nulle avec Internet."

2. Zoomer sur les Détails

Métaphore : Zoomer sur les détails pour comprendre les aspects spécifiques de la situation.

Difficultés Potentielles :

  • Stress et Anxiété : Focaliser sur les détails peut parfois exacerber le stress et l'anxiété de Julie, surtout si elle a tendance à suranalyser ou à se critiquer sévèrement.
    • Exemple : "C’est faire un peu des prélèvements de terrain, de zoomer et de voir des choses plus en détail."

3. Google Maps et Prélèvements de Terrain

Métaphore : Prélèvements de terrain pour obtenir des informations détaillées.

Difficultés Potentielles :

  • Évitement et Réactance : Julie pourrait ressentir cette métaphore comme une pression supplémentaire pour détailler des aspects de sa vie qu'elle trouve pénibles ou difficiles à confronter. Cela pourrait entraîner de l'évitement ou une réactance.
    • Exemple : "Faire un peu des prélèvements de terrain, de zoomer et de voir des choses plus en détail."

4. Bercement

Métaphore : Bercement pour décrire une technique de gestion du stress.

Difficultés Potentielles :

  • Perception de Simplification : Julie pourrait percevoir cette métaphore comme une simplification de ses problèmes complexes. Le fait de comparer ses comportements d'auto-apaisement à un simple bercement pourrait être perçu comme réducteur.
    • Exemple : "Un peu comme un bercement, c’est ça ?"

Hypothèses sur les Caractéristiques et Troubles Potentiels de Julie

  • Sentiment d'Incompétence : Julie exprime souvent des sentiments d'incompétence et de dévalorisation.
    • Propos de la patiente : "Je me dis que ce que je fais, ce n’est jamais assez bien."
  • Anxiété et Stress Élevés : Julie utilise l'alcool pour gérer son stress et a des difficultés à dormir.
    • Propos de la patiente : "Depuis que mon entreprise marche bien, je bois un petit peu et ça, ça me détend."
  • Peur de l'Échec et Anticipation Négative : Julie anticipe souvent des résultats négatifs et doute de la durabilité de son succès.
    • Propos de la patiente : "Je me dis que peut-être qu’au bout d’un moment, ils vont se dire que c’est une arnaque."

Suggestions pour Adapter les Métaphores

  1. Simplification et Concrétisation :

    • Adapter les métaphores pour qu'elles soient plus concrètes et directement liées à des expériences quotidiennes de Julie. Par exemple, au lieu de Google Maps, utiliser une analogie liée à la création de vêtements, ce qu'elle connaît bien.
  2. Validation et Sensibilité :

    • S'assurer de valider les sentiments de Julie avant d'introduire une métaphore. Par exemple, reconnaître que l'auto-apaisement est une stratégie importante avant de la comparer au bercement.
  3. Éviter les Connotations Négatives :

    • Choisir des métaphores qui n'évoquent pas les sentiments d'incompétence ou de stress liés à la technologie ou à l'échec. Par exemple, remplacer "Google Maps" par "une feuille de route" ou "un patron de couture".
  4. Interaction et Feedback :

    • Demander à Julie ce qu'elle pense des métaphores utilisées et ajuster en fonction de ses réactions. Par exemple, "Est-ce que cette image vous parle ?" ou "Comment vous sentez-vous avec cette analogie ?"

Conclusion

Bien que les métaphores soient des outils efficaces pour illustrer des concepts complexes, il est crucial de les adapter aux caractéristiques et aux besoins spécifiques de Julie. En étant conscient des potentielles difficultés et en ajustant les métaphores de manière sensible et collaborative, le thérapeute peut maximiser leur utilité tout en minimisant les risques de malentendus ou de réactance.

Capture d'écran de la réponse

Votre avis sur cette réponse de l'I.A

Votre avis est précieux ! Merci de nous faire un retour sur cette expérimentation :-)

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

origin

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page