Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Cette page examine et compare l'analyse d'une première séance de psychothérapie par différentes Intelligences Artificielles.
Cette analyse concerne notre patiente fictive Julie Dupont (mes excuses pour les éventuelles homonymies...).

Le but est d'illustrer la manière dont les psys et leurs patients pourraient utiliser et bénéficier de ces capacités, ainsi que
d'inviter à la réflexion et au débat sur l'usage de l'I.A. en psychothérapie.

Difficultés surmontées par le thérapeute

Prompt donné à l'I.A.

Le prompt

Quelles sont les principales difficultés auxquelles le thérapeute à fait face avec succès au cours de la séance ? Répond de façon détaillée et argumentée.

La réponse de Gemini 1.5 Pro :

Difficultés rencontrées et gérées avec succès par le thérapeute :

Le thérapeute a fait face à plusieurs défis au cours de la première séance avec Julie, mais il a réussi à les gérer avec succès en faisant preuve de flexibilité, d'empathie et de compétences cliniques.

Difficultés rencontrées :

  • Résistance de la patiente : Julie a manifesté une certaine résistance à l'introspection et à l'exploration de ses pensées et de ses émotions, notamment en refusant l'outil d'auto-observation.
  • Minimisation des difficultés : Julie a eu tendance à minimiser ses difficultés, ce qui pouvait rendre difficile l'évaluation de la gravité de son état et la définition d'objectifs thérapeutiques.
  • Difficultés d'expression émotionnelle : Julie a exprimé un éventail limité d'émotions et a eu du mal à identifier et à décrire ses sentiments avec précision.
  • Manque de confiance : Il est possible que Julie ait eu des difficultés à faire confiance au thérapeute et à s'ouvrir complètement lors de la première séance.

Gestion réussie des difficultés :

  • Flexibilité : Le thérapeute a fait preuve de flexibilité en adaptant son approche lorsque Julie a exprimé son inconfort face à l'outil d'auto-observation. Il a proposé une alternative en se concentrant sur la relaxation et l'apaisement, ce qui a permis de maintenir l'alliance thérapeutique.
  • Empathie et validation : Le thérapeute s'est montré empathique et compréhensif envers les difficultés de Julie, en validant ses émotions et ses expériences. Cela a contribué à créer un climat de confiance et à encourager Julie à s'ouvrir davantage.
  • Exploration progressive : Le thérapeute a exploré les difficultés de Julie de manière progressive, en commençant par des questions ouvertes et en respectant son rythme. Cela a permis d'éviter de la submerger et de renforcer son sentiment de sécurité.
  • Renforcement de l'auto-efficacité : Le thérapeute a encouragé Julie à croire en sa capacité à changer en soulignant ses forces et ses ressources personnelles. Cela a contribué à renforcer sa motivation et son engagement dans la thérapie.
  • Psychoéducation : Le thérapeute a fourni à Julie des informations sur les processus transdiagnostics qui contribuent à ses difficultés, ce qui lui a permis de mieux comprendre ses symptômes et de se sentir moins seule face à ses problèmes.

Conclusion :

Le thérapeute a géré avec succès les difficultés rencontrées lors de la première séance avec Julie en faisant preuve de flexibilité, d'empathie et de compétences cliniques. Il a su adapter son approche aux besoins de la patiente et créer un climat de confiance propice à l'engagement dans la thérapie.

Capture d'écran de la réponse

La réponse de Chat GPT-4o :

Le thérapeute a fait face à plusieurs difficultés importantes au cours de la séance et a réussi à les surmonter avec succès. Voici une analyse détaillée de ces difficultés et des stratégies employées par le thérapeute pour les gérer efficacement :

1. Établir une Alliance Thérapeutique dans un Format en Ligne

Difficulté :

  • La séance se déroulant en ligne, établir une alliance thérapeutique peut être plus complexe en raison de la distance physique et des possibles problèmes techniques.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Vous avez trouvé facilement comment vous connecter ? Parce que des fois c’est un petit peu galère."
  • Analyse : Le thérapeute commence la séance en vérifiant si Julie a réussi à se connecter facilement, montrant ainsi de l'empathie et une compréhension des difficultés potentielles liées au format en ligne. Cela aide à créer un environnement de confiance dès le début.

2. Valider et Reconnaître les Sentiments de Julie

Difficulté :

  • Julie exprime des sentiments de dévalorisation et d'humiliation, ce qui peut rendre difficile l'établissement d'une relation thérapeutique positive et constructive.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Ça ne doit pas être évident pour vous de le sentir comme ça."
  • Analyse : Le thérapeute valide les sentiments de Julie, reconnaissant sa douleur émotionnelle sans la juger. Cette validation aide Julie à se sentir entendue et comprise, renforçant ainsi l'alliance thérapeutique.

3. Gérer la Réactance et la Résistance de Julie

Difficulté :

  • Julie montre de la réticence à certaines propositions thérapeutiques, ce qui pourrait indiquer une résistance ou une réactance.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Je comprends que cela puisse sembler comme une tâche supplémentaire. Peut-être que nous pourrions commencer par quelque chose de très simple, comme noter une seule pensée ou émotion par jour, juste pour voir si cela vous aide."
  • Analyse : En répondant à la réticence de Julie avec empathie et en simplifiant la tâche proposée, le thérapeute montre sa flexibilité et son souci de ne pas surcharger Julie, ce qui aide à diminuer la résistance et à encourager l'engagement.

4. Explorer les Expériences Passées de Julie

Difficulté :

  • Explorer les expériences passées douloureuses peut être délicat et potentiellement déstabilisant pour Julie.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Au collège, c’était comment de manière globale pour vous ?"
  • Analyse : Le thérapeute pose des questions ouvertes et empathiques pour explorer les expériences passées de Julie, ce qui permet de recueillir des informations importantes sans la brusquer. Cette approche aide à identifier les schémas précoces inadaptés sans provoquer une détresse excessive.

5. Introduire des Techniques de Relaxation

Difficulté :

  • Introduire de nouvelles techniques comme la relaxation peut être perçu comme une surcharge ou une tâche supplémentaire par Julie, surtout si elle est déjà stressée.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Essayons une technique de respiration profonde maintenant. Fermez les yeux, inspirez lentement par le nez pendant quatre secondes, retenez votre souffle pendant quatre secondes, puis expirez lentement par la bouche pendant six secondes."
  • Analyse : Le thérapeute guide Julie à travers une technique de relaxation en séance, montrant comment elle peut être bénéfique. En le faisant de manière pratique et immédiate, il démontre l'efficacité de la technique, ce qui peut encourager Julie à l'utiliser par elle-même.

6. Clarifier les Objectifs Thérapeutiques

Difficulté :

  • Clarifier et établir des objectifs thérapeutiques peut être difficile, surtout si la patiente est incertaine de ce qu'elle veut accomplir.

Réussite :

  • Propos du thérapeute : "Pourriez-vous tenir un journal où vous notez chaque jour une situation stressante, les pensées que vous avez eues, les émotions ressenties, et comment vous avez réagi ?"
  • Analyse : En proposant des objectifs spécifiques et atteignables, le thérapeute aide Julie à se concentrer sur des aspects concrets de sa thérapie. Cette approche structure l’intervention et donne à Julie des repères clairs pour évaluer ses progrès.

Conclusion

Le thérapeute a surmonté plusieurs difficultés au cours de la séance avec succès, en adoptant une approche empathique, flexible et structurée. Il a réussi à établir une alliance thérapeutique dans un format en ligne, à valider les sentiments de Julie, à gérer sa résistance, à explorer ses expériences passées, à introduire des techniques de relaxation, et à clarifier les objectifs thérapeutiques. Ces réussites ont permis de créer un environnement thérapeutique sûr et encourageant, favorisant l'engagement de Julie dans le processus de thérapie.

Capture d'écran de la réponse

Votre avis sur cette réponse de l'I.A

Votre avis est précieux ! Merci de nous faire un retour sur cette expérimentation :-)

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

origin

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page