Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Cette page examine et compare l'analyse d'une première séance de psychothérapie par différentes Intelligences Artificielles.
Cette analyse concerne notre patiente fictive Julie Dupont (mes excuses pour les éventuelles homonymies...).

Le but est d'illustrer la manière dont les psys et leurs patients pourraient utiliser et bénéficier de ces capacités, ainsi que
d'inviter à la réflexion et au débat sur l'usage de l'I.A. en psychothérapie.

Réseau relationnel

Prompt donné à l'I.A.

Le réseau relationnel de la patiente et dans un second temps l'analyse de la dynamique des relations sera une source utile de réflexion pour la thérapie. Les problèmes de la patiente pourraient être également observées d'un point de vue systémique et des représentations graphiques du type socio-génogramme pourraient être élaborées.

Le prompt

Peux-tu me faire un récapitulatif du réseau relationnel évoqué par la patiente en incluant les éléments évoqués pour chaque personne (prénom, âge, profession, parenté, qualité de la relation...) ?

La réponse de Gemini 1.5 Pro :

Récapitulatif du réseau relationnel de Julie Dupont :

Le réseau relationnel de Julie semble limité et marqué par des difficultés relationnelles. Voici un récapitulatif des personnes évoquées lors de la séance :

  • Édouard (père, 60 ans) : Julie mentionne que son père n'a "jamais vraiment travaillé" et était "plutôt à la maison", suggérant un possible manque de stabilité et de fiabilité durant son enfance. La qualité de leur relation actuelle n'est pas précisée.
  • Jasmine (mère, 55 ans, avocate) : La mère de Julie est avocate spécialisée dans les affaires. La description de sa profession suggère une possible exigence de réussite et de performance. La qualité de leur relation actuelle n'est pas précisée.
  • Kevin (mari, 32 ans, boulanger) : Julie est mariée à Kevin, un boulanger. Ils semblent avoir des horaires de travail décalés, ce qui pourrait impacter leur relation et contribuer au stress de Julie. La qualité de leur relation n'est pas détaillée, mais l'absence de mention de soutien émotionnel de sa part pourrait indiquer un manque de proximité.
  • Collaborateur (nom et âge inconnus) : Julie décrit son collaborateur comme "pas très gentil", "dur" et "critique". Il semble être une source importante de stress et d'humiliation pour elle.
  • Amis : Julie mentionne avoir des "connaissances", mais pas d'amis proches à qui se confier. Cela suggère un isolement social et des difficultés à établir des relations de confiance et d'intimité.

Remarques :

  • Le réseau relationnel de Julie semble caractérisé par un manque de soutien émotionnel et de relations de confiance.
  • Les relations avec son père et son collaborateur pourraient avoir contribué au développement de ses schémas précoces inadaptés et de sa faible estime de soi.
  • L'absence d'amis proches renforce son sentiment d'isolement et de solitude.

Conclusion :

Le réseau relationnel de Julie semble jouer un rôle important dans ses difficultés actuelles. La thérapie pourrait l'aider à développer des relations plus saines et plus satisfaisantes, et à combler son besoin d'attachement sécurisé et de soutien émotionnel.

Capture d'écran de la réponse

La réponse de Chat GPT-4o :

Réseau Relationnel de Julie

Voici un récapitulatif du réseau relationnel de Julie, incluant les éléments évoqués pour chaque personne, tels que le prénom, l'âge, la profession, la parenté et la qualité de la relation :

1. Père : Édouard

  • Prénom : Édouard
  • Âge : 60 ans
  • Profession : N'a jamais vraiment travaillé, était plutôt à la maison.
  • Qualité de la Relation : Non évoquée en détail, mais le fait qu'il soit souvent à la maison sans occupation pourrait indiquer une certaine passivité ou manque de soutien actif.

2. Mère : Jasmine

  • Prénom : Jasmine
  • Âge : 55 ans
  • Profession : Avocate dans les affaires.
  • Qualité de la Relation : Non évoquée en détail, mais le fait qu'elle soit active et professionnelle pourrait suggérer des attentes élevées ou une absence émotionnelle due à un emploi du temps chargé.

3. Mari : Kevin

  • Prénom : Kevin
  • Âge : 32 ans
  • Profession : Boulanger.
  • Qualité de la Relation : Mentionné comme se levant très tôt pour son travail, ce qui perturbe le sommeil de Julie. Cela pourrait indiquer une certaine distance ou une difficulté à partager du temps ensemble à cause des horaires décalés.

4. Employé

  • Nom : Non spécifié
  • Âge : Non spécifié
  • Profession : Collaborateur dans l'entreprise de Julie.
  • Qualité de la Relation : Critique et exigeant, ce qui renforce le perfectionnisme et le sentiment de dévalorisation de Julie. Évoqué comme "pas très gentil" et "dur".

5. Ami(e) non spécifié(e)

  • Nom : Non spécifié
  • Rôle : A recommandé le thérapeute à Julie.
  • Qualité de la Relation : Assez proche pour donner des recommandations, mais pas évoqué en détail dans le contexte de soutien émotionnel.

6. Relations Sociales Générales

  • Qualité de la Relation : Julie mentionne ne pas avoir de véritables amis proches à qui se confier et se décrit comme ayant des "connaissances" plutôt que des amis intimes.
  • Propos de la Patiente : "Je n’ai pas de personne à qui me confier." "C’est des connaissances, en fait."

Synthèse du Réseau Relationnel

Personne Âge Profession Qualité de la Relation
Édouard (Père) 60 ans N'a jamais vraiment travaillé, souvent à la maison Relation non détaillée, potentiellement passive ou manquant de soutien actif.
Jasmine (Mère) 55 ans Avocate dans les affaires Relation non détaillée, potentiellement caractérisée par des attentes élevées ou une absence émotionnelle due au travail.
Kevin (Mari) 32 ans Boulanger Relation perturbée par les horaires de travail décalés, potentielle distance due au manque de temps partagé.
Employé Non spécifié Collaborateur dans l'entreprise Relation critique et exigeante, renforçant le perfectionnisme et le sentiment de dévalorisation.
Ami(e) Non spécifié Recommandeur du thérapeute Relation suffisante pour donner des recommandations, mais pas évoquée en termes de soutien émotionnel.
Relations Sociales Générales     Décrit comme "connaissances", manque de relations intimes et de soutien émotionnel.

Conclusion

Julie semble entourée de personnes dont les interactions sont souvent teintées de critiques ou de distance. Les relations avec ses parents ne sont pas décrites en détail mais suggèrent une possible absence de soutien émotionnel actif. La relation avec son mari est affectée par des horaires de travail incompatibles, ce qui pourrait contribuer à un sentiment de solitude. Son employé critique renforce son perfectionnisme et son sentiment de dévalorisation. En général, Julie ne semble pas avoir de relations sociales intimes et se sent isolée.

Travailler sur l'amélioration de ses relations sociales, la création de liens de soutien plus forts et la gestion des critiques dans le cadre professionnel pourrait aider Julie à améliorer son bien-être émotionnel.

Capture d'écran de la réponse

Votre avis sur cette réponse de l'I.A

Votre avis est précieux ! Merci de nous faire un retour sur cette expérimentation :-)

Vos suggestions pour améliorer cette page

Merci d'être constructif, ce site est un projet perso d'étudiant, fait avec passion mais peu de moyens !

Pour vous informer de la suite donnée à votre suggestion, promis votre e-mail restera confidentiel !

origin

Anti-spam :

* champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26i), d'accès (art. 34 à 38) et de rectification (art. 36) des données vous concernant. Pour cela, contactez-nous

Haut de page