Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Pauline, 22 ans, étudiante en M1 TCC à Nîmes

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je viens d'Uzès, j'ai 22 ans. Je suis quelqu'un de sportive, sociale.

Quelle est votre formation initiale ?

J'ai obtenue ma Licence de psychologie en juin 2016. Avant ma licence j'ai fait un an de LLCE (anglais) et un an de licence de criminologie dans une institution privée à Paris.

Qu’est-ce qui vous a motivé(e) à apprendre les TCC ?

C'est une thérapie qui me correspond par rapport à sa dynamique et le fait qu'un problème soit pointé du doigt. On ne tourne pas autour du pot pendant des mois pour trouver où est un éventuel problème. De plus je trouve que cette thérapie fait appel à la créativité lorsqu'il s'agit de donner des exercices à domicile au patient.

Quelle(s) formation(s) suivez-vous/avez-vous suivie(s) pour apprendre les TCC ? 

Je suis actuellement en Master 1 TCC à l'université de Nîmes. Il me manque encore l'année de Master 2 pour être diplômée de Psychologie, spécialisation TCC. Etant donné que je ne suis pas boursière, une année d'étude me revient à 476 € (à multiplier par 5 donc).

En licence, ma promotion était très compétitive avec peu de partage et d'entre-aide, mais depuis que nous avons passé la sélection d'entrée en master on sent une solidarité qui est en train de se former avec beaucoup moins de pression.

Ce que je n'apprécie pas dans mon cursus c'est le système de sélection, pour ma part je ne suis pas concernée car ma place est conservée en master 2, mais pour tous ceux qui passent une sélection de M1 à M2 et qui ne sont pas pris ne peuvent malheureusement rien faire, car il nous faut impérativement 5 années d'études pour exercer en tant que psychologue. Je trouve cette loi de sélection injuste étant donné que nous sommes dans des établissements publics et que l'enseignement est ouvert pour tous.

En tout cas je recommande l'approche TCC ainsi que les études de Psychologie aux personnes qui veulent se lancer dans une carrière sociale et portée sur l'individu, prendre en compte ses besoins, ses attentes et l'accompagner dans son changement. Quelqu'un qui se sent vraiment impliqué dans ce qu'il fait, car il faut être à 200% tout le temps !

Quelles autres formations comptez-vous suivre ensuite ?

Je n'y ai pas encore suffisamment réfléchi, mais j'aimerais suivre un DU Systémique et une formation à l'EMDR, ainsi que des DU portés sur la neuropsychologie.

Y a-t-il un public et/ou une pathologie particulière qui vous intéressent ?

Je suis vraiment intéréssée par le milieu psychiatrique et judiciaire. La psychopathie ou encore la personnalité borderline sont deux pathologies qui m'intéressent également.

Y a-t-il un stage que vous avez effectué et qui vous a particulièrement marqué ?

Oui, un stage en CMP (centre d'accueil de jour en psychiatrie). C'est un stage qui m'a fait prendre conscience de la gravité des choses dans le milieu psychiatrique, de la population que nous rencontrons et de la difficulté parfois à arriver à un changement, sans compter les très grandes listes d'attente et des personnes en demande de suivi ne peuvent pas être pris en charge...

Le personnel était plein de ressources et très impliqué dans ce qu'il faisait, ils étaient toujours à l'écoute et toujours là pour leur patient. De plus, certains patients que j'ai pu rencontrer m'ont particulièrement marqués par leur histoire, leur façon de s'en sortir et c'était un endroit dans lequel j'avais trouvé ma place.

Auriez-vous un conseil à donner à un étudiant qui démarre un cursus en TCC ?

Pour les stages, je pense qu'il faut s'y prendre très tôt car il y a encore peu de psychologues qui pratiquent les TCC et je pense qu'il n'y a rien de mieux qu'un stage avec un psychologue ou un psychiatre TCC pour apprendre du métier.

Pour les lectures, je conseille le livre de Cottraux, très bon livre complet sur le sujet des TCC.

Pour l'état d'esprit : restez OUVERT !!! Ne pas se centrer et s'enfermer dans un seul modèle de thérapie, car une chose que j'ai bien apprise durant mon stage, c'est qu'il faut avoir plusieurs cordes à son arc pour mener la meilleure des thérapies possibles. Je ne considère pas que la TCC est la meilleure thérapie qu'il soit car pour moi, toutes les thérapies ont leur place et chacune d'entre elles ont des points positifs et négatifs. Gardez en tête qu'il n'existe pas uniquement les TCC, mais bien d'autres modèles qui viendront compléter celle-ci.

Que pensez-vous de notre initiative de créer un site sur les TCC ?

Je pense que c'est une bonne chose d'avoir plein de témoignages pour encourager les gens à connaître ce modèle thérapeutique et pas uniquement connaître la Psychologie en général. Je pense qu'on aura tous des ressentis différents sur le sujet et ça peut être intéressant de voir ce qu'il en ressort, sans forcément prendre au pied de la lettre tout ce que l'on peut dire et ne pas en faire une généralité. Mais le concept est bien trouvé !

Votre témoignage d'étudiant·e en TCC

Cher étudiant en TCC, toi aussi contribue au rayonnement intergalactique de la coolitude de notre spécialité en témoignant du parcours qui t'a mené·e au nirvana émotivo-cognitivo-comportemental !
Voici une trame de témoignage pour faciliter l'élaboration narrative, mais libre à toi de sortir des sentis battus :-)
Il suffit ensuite de m'envoyer le fichier via le formulaire de contact et hop ! Je vous contacterais rapidement pour vous féliciter de votre contribution à cette noble cause.
Haut de page