Apprendre les TCC

Découvrir les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles

Lauren, 25 ans, étudiante en M1 TCC à Strasbourg

Je suis Lauren, j’ai 25 ans et je viens de Chicago. En ce moment je suis étudiante en M1 Thérapies Comportementales et Cognitives à l’Université de Strasbourg.

Grâce à de nombreux voyages, je suis très ouverte d’esprit et tolérante envers les autres, ainsi qu’indépendante. Je suis plutôt sociable, et j'apprécie des moments partagés entre amis. J’adore la lecture et le sport (surtout la course à pied) et sinon, j’aime bien regarder des films et voyager pour découvrir des nouveaux endroits.

Jusqu’à présent, ma formation s’est faite aux Etats-Unis. J’ai obtenu ma licence en psychologie et français, après quatre ans d’étude à l’Université de Dayton, en Ohio. Pendant ce temps, j’ai également participé à deux programmes d’échange (chacun durant un mois) à Grenoble et à Angers pour étudier le français.

Pendant ma deuxième année de licence, j’ai pris un cours sur les méthodes d’apprentissage qui a souligné les théories et expériences de Pavlov et Skinner parmi d’autres. Un jour mon professeur a invité une intervenante à nous parler des mises en pratique de ces théories, on a ainsi appris comment appliquer les principes de renforcement et de punition en travaillant avec des enfants autistes. Cette présentation m’a motivé à rejoindre une équipe d’étudiants qui s’occupait de l’enseignement de Woody, un jeune garçon autiste de 7 ans pendant les deux années suivantes. Son évolution à l’école, ainsi que dans ses interactions sociales grâce, en partie, aux méthodes de l’analyse du comportement appliquée (ABA) pendant cette période était évidente et indéniable. A partir de là, j’étais sûre que mon parcours dans la psychologie s’orienterait vers les TCC !

Avant d’arriver à Strasbourg pour faire mon master en TCC, je n’ai pas suivi de formation spécialisée dans le domaine. Le cursus à Dayton était plutôt général et complet, explorant de nombreuses thérapies, y compris les TCC. Comme on n’est pas obligé de déclarer notre sujet d’étude avant la troisième année aux Etats-Unis, la licence reste un peu comme une « introduction » à un sujet, en montrant une partie de tous les parcours qu'il est possible de suivre dans un futur projet de master ou doctorat. Et sans vous dire combien exactement elle m’a coûtée, je me contenterais de dire qu’elle a été chère !!

D’ailleurs, j’ai aussi obtenu une certification de « Registered Behavior Technician » après une formation de 40 heures de vidéos éducatives et une évaluation écrite. Elle me permet d’implémenter des traitements comportementaux individuels aux autistes, ainsi que de suivre leur évolution et efficacité en obtenant des données pendant chaque séance.

Pour le moment, je n’ai pas prévu de suivre d’autres formations après le master. 

Bien que mes expériences professionnelles jusqu’à ce point ont été réalisées avec des enfants autistes, j’aimerais bien travailler avec des couples à l’avenir. Je suis également intéressée par des troubles de personnalité (schizophrénie, bipolaire, etc.).

Pour tous ceux qui souhaitent apprendre les TCC, je recommande de chercher à mettre en pratique le plus possible les théories et concepts appris dans les cours, vous les comprendrez et apprécierez bien mieux ! A mon avis, c’est un domaine de la psychologie qui s'applique à des nombreuses situations de la vie quotidienne. 

J’admire et applaudis votre initiative en lançant ce site-web. J’espère qu’il deviendra une ressource incontournable pour les gens intéressés en TCC et qu’il crée et renforce des réseaux sociaux entre nous.
Haut de page